le lexique PrésentationSegments d'activitéMatières
FR | UK
ESPACE RESÉRVÉ
Identifiant Mot de passe  
Oubli du mot de passe ?   
 
  Accueil
Développement Assistance à la conception Agréments Qualité Cours MatiÈres premiÈres Contact
 
 

Recherche RAPIDE

a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v w x y z 0-9
Glossaire technique
> Austénitique
Posté le 13-Aou-2007 par Amoks

Austénitique, domaine composé d'austénite.

L'austénite est une solution solide de carbone dans l'allotrope γ du fer, qui est est stable entre 910°C et 1 394°C. Cet allotrope a une structure cristallographique cubique à faces centrées, notation Strukturbericht A1, qui permet une grande solubilité du carbone.

Le fer γ est paramagnétique (on entend par là qu'elle quitte le domaine de ferromagnétisme du fer à basse température - T<Tc=770°C - et rentre dans le domaine paramagnétique).

Le nom d'austénite vient de William Chandler Roberts-Austen (1843-1902).

Certains éléments (manganèse, nickel, azote par exemple) augmentent la plage de stabilité de l'austénite ; ils sont dits « gammagènes ». Avec un dosage suffisant, ils permettent, grâce à une trempe, d'obtenir de l'austénite à température ambiante à l'état métastable. C'est le cas des fontes dites austénitiques. La grande majorité des fontes avec ajout massif de Nickel est austénitique, car elles combinent de bonnes résistances à la corrosion avec des propriétés mécaniques plus élevées que les fontes ferritique.

D'autres éléments (silicium, molybdène ou chrome par exemple) tendent à déstabiliser l'austénite. On appelle ces éléments « alphagènes ».


   
  ---Plan d'accès---Contact---